Osons la médiation!

par | Juil 21, 2022 | 0 commentaires

Catégorie: médiation

La Médiation, c’est quoi ?

La médiation est une démarche permettant de réunir des personnes confrontées à un différend, des conflits, en présence d’un professionnel qualifié et sans pouvoir de décision.

Le rôle de ce professionnel est de faciliter leurs échanges dans un lieu neutre et confidentiel et de les aider à trouver leur solution pour répondre aux difficultés qu’ils rencontrent.

La médiation se fonde sur l’autonomie et la responsabilité des personnes et part du principe que les personnes soutenues par un professionnel à l’écoute, indépendant et impartial, sont les mieux à même pour trouver une solution adaptée à leurs difficultés et la mettre en œuvre.

C’est la posture particulière du médiateur qui fait l’efficacité de la démarche, une posture de tiers neutre, indépendant et impartial.

La Médiation, pourquoi ?

Le droit ne peut tout régler surtout lorsque les passions sont en jeu.

En médiation, tous les aspects d’une situation sont pris en compte, qu’ils soient financiers, organisationnels, juridiques, psychologiques pour favoriser la résolution du différend.

L’accompagnement vise non seulement à trouver des solutions concrètes mais également à améliorer la relation pour prévenir de nouveaux blocages et pérenniser l’action.

Les personnes sont les principales actrices de la démarche. Elles sont placées au centre pour retrouver leur pouvoir d’agir. Retrouver un sentiment de contrôle, de maitrise est très important en cette période de déstabilisation liée au conflit.

Lorsque l’on agit, on subit moins les évènements et on apprend à gérer soi-même les difficultés que l’on rencontre. On développe de la confiance en soi.

On développe aussi des compétentes qui nous permettront de gérer demain de nouvelles difficultés. Ce travail de médiation nous donne donc des clés pour prévenir et gérer de nouveaux différends.

La médiation, comment ?

On peut faire appel à la médiation indépendamment de toute procédure judiciaire. On peut aussi être orienté ou s’orienter en parallèle d’une procédure.

Un entretien préalable individuel permettra d’échanger avec le médiateur sur sa situation, de clarifier ses attentes, de bénéficier de toutes les informations utiles et de vérifier la pertinence de la démarche.

Le médiateur accueillera individuellement les autres personnes impliquées pour vérifier leur volonté d’adhérer à la démarche, la médiation reposant sur la libre adhésion.

S’en suivront plusieurs rencontres communes, chaque rencontre étant décidée par l’ensemble des personnes concernées.

Les rencontres pourront se faire en présentiel ou en distanciel.

La médiation pourra aboutir à des engagements oraux ou un projet d’entente de médiation écrit dont l’homologation pourra être demandée au juge pour obtenir un caractère exécutoire au projet.

De plus en plus souvent, la médiation est recommandée dans un contexte procédural car elle facilite l’exécution et permet de gagner du temps et de réduire les tensions relationnelles.

C’est une démarche particulièrement utile lorsqu’on est amené à se revoir : Médiation familiale, Médiation de voisinage, Médiation entre copropriétaires par exemple.

La médiation, combien ?

La médiation est une démarche payante. En fonction du domaine concerné, le coût peut être fonction des ressources de chacun, chacun payant pour soi (Médiation familiale) ou un coût horaire (Médiation civile).

Certaines assurances prennent en charge le coût de ces séances, notamment dans le cadre de la protection juridique. L’aide juridictionnelle peut également fonctionner lorsque le juge préconise cette démarche dans sa décision.

Quelle formation pour le médiateur ?

Il est important de se diriger vers un médiateur formé spécifiquement à la médiation et diplômé médiateur.

Personnellement après avoir travaillé comme collaboratrice d’avoué et avocate, j’ai décidé de me former au diplôme d’Etat de médiateur, formation longue et exigeante, pour acquérir la posture spécifique du médiateur,  intégrer de nouvelles connaissances en psychologie, techniques de médiation, sociologie et spécificités au niveau familial.

Me rendant compte de la difficulté de combiner une posture de conseil en tant que juriste et de tiers neutre et impartial en tant que médiateur, j ’ai décidé de me consacrer à la médiation pour des raisons éthiques.

Délestée de toute posture de conseil, je renforce ma neutralité et gagne en efficacité.

Vous retrouverez de nombreuses informations sur mon site : laetitiajoly.fr

Vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Ecrit par Laetitia Joly

Depuis 2012, Laetitia Joly a accompagné plus de 500 médiations dans le domaine civil et familial.

Articles récents

Formation Anticiper ou accompagner la perte d’autonomie

Formation Anticiper ou accompagner la perte d’autonomie

Cette formation s’adresse aux médiateurs diplômés (DU, DEMF), intéressés par le contexte de la perte d’autonomie. Elle vise à apporter aux médiateurs un éclairage systémique, sociologique, psychologique, médical, juridique et contextuel. Elle aide les médiateurs à se positionner en tant que tiers professionnel dans le champ du vieillissement, du handicap et de la maladie en adaptant le cadre et le processus de médiation. Cette formation s’appuie sur l’étude de différentes situations familiales et institutionnelles, et l’utilisation d’outils spécifiques. Elle permet de réfléchir à la mise en œuvre de partenariats pour développer les médiations dans ce contexte de vulnérabilité.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LMJ Médiation